dans le décor

Une performance jouée en mars 2015 à la médiathèque du Marsan, est devenue, à l’issue d’un « petit » travail à domicile, un album, « est » (espèce sonnant et trébuchant), à écouter sur https://dansledecor.bandcamp.com/releases (*), voire même à acheter, en « très limited édition », pour 10€, on y gagne le décor, la pochette cartonnée (le « carton » ayant un rapport assez proche avec l’expression « dans le décor »).

(*): si on veut parcourir très rapidement le CD, des extraits là : https://soundcloud.com/jules-thevenot/sets/est_ab

pochette-p1

Pourquoi un album, alors que ce travail était à l’origine une performance, c’est à dire une « chose » à écouter, d’une traite, une proposition de promenade, dans un décor, justement, entouré de pièces d’Anne Bournas?

D’autres questions ?

Sans doute parce que la satisfaction du résultat, l’envie de saisir les ondes résultantes après le contact entre la musique et le décor, garder une trace… La faire écouter. Partager, quoi.

Partageons. Partons. Lâchons du lest.

flap flap

et plaf

dans le décor.

ange 3e

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s