bio

Guitariste, compositeur, arrangeur, Jules Thévenot vit dans les Landes.

Il a développé l’art de l’accompagnement au contact de nombreux·ses artistes (Alain Sourigues depuis 2001, Marie-Anne Mazeau, Martine Caplanne, Alexandra Hernandez, Paula de Oliveira…), créant compositions et arrangements, intervenant sur enregistrements et concerts avec guitares électriques, acoustiques, banjo, ou arrangements pour différents instruments (hautbois, violoncelle, voire mini-fanfare sur un titre d’Alain Sourigues, l’Auguste).

Cherchant en permanence à adapter son jeu aux univers des autres, son  moteur est la rencontre, qui l’a amené ces dernières années à élargir ses interventions auprès d’écrivains, de poètes, de comédiens, de slameurs, parfois dans l’improvisation, parfois de manière écrite, toujours dans la recherche et le plaisir de la création.

Crypte avec Christophe Bagonneau - 6

Depuis quelques années, il s’est ouvert à des recherches sonores plus expérimentales, qu’elles soient créées de toute pièce par l’électronique ou basées sur des sons enregistrés sur le vif. En prolongement de cette recherche, il s’est formé récemment à l’expressivité musicale et son rapport à l’image auprès du CSFM de Lyon.

Réalisations, performances

Outre les nombreux concerts dans les multiples formations auxquelles il a participé ou participe toujours, Jules Thévenot a développé depuis bientôt quatre ans le projet dans le décor, qui propose un univers sonore et musical inspiré et créé à partir du travail de plasticiens, d’artistes, ou à partir de lieux ou d’événements particuliers. Œuvres plastiques, photographies, textes, lectures, déambulations, espaces, musées… Sons naturels, transformés, paysages musicaux tirés de ses guitares, interventions parlées des artistes… Les sons et musiques se déroulent, s’enroulent, nappes ou cassures, contrepoints à la méditation, à la contemplation des œuvres, à l’écoute des lectures, à la découverte de lieux…

Ces performances ont donné lieu à la sortie de deux albums, en 2015 et 2016. En 2017, Erwin Machard, réalisateur bordelais d’un documentaire sur l’établissement Charles Perrens près de Bordeaux, choisit plusieurs titres de ces deux albums pour accompagner ses images.

Outre les créations évoquées ci-dessus, instantanées ou non, il y a l’exposition de Pascal Daudon dans l’Abbaye d’Arthous en 2019, une installation pour le Musée Despiau-Wlérick de Mont de Marsan en 2018, l’exposition du photographe Vincent Monthiers à Saint-Aubin (Landes) en 2020, des improvisations pour la manifestation Moins les murs organisée par les Éditions de la Crypte d’Hagetmau…

les Métaphytions Méditasiques – improvisations

En 2018 Jules Thévenot propose à la librairie Caractères de Mont de Marsan le principe de séances d’improvisation, mensuelles, baptisées les Métaphytions Méditasiques, au cours desquelles il se propose de jouer, sans préparation autre qu’une installation sonore (effets, acoustique pure, différentes guitares), de temps en temps il invite un ou une artiste locale à l’accompagner dans ces pérégrinations instantanées (auteur, slameur, chanteuse, batteur, guitariste…). Fin 2018, les Métaphytions « s’exportent » à la galerie Craft de Dieulefit (Drôme) pour le « finissage » de l’exposition du photographe Bernard Coste. Elles continuent leur chemin en 2020, avec peut-être quelques mois d’interruption…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s